Qui sommes-nous ?

L'Institut de Recherche et d’Études sur les Radicalités (INRER)

L'INRER est une association, constituée de journalistes, chercheurs, spécialistes, professionnels, sensibles aux problématiques qui agitent notre société, et, par conséquent, à l’idéologie et aux discours radicaux. Nous travaillons depuis 2009 sur le concept d’islamophobie et sa militance, également spécialisé dans les différents courants d’extrême droite et leur stratégie politique à court et moyen terme.

L'INRER observe au long cours et en profondeur les tendances idéologiques liés à différents phénomènes de radicalités sociétales, politiques et religieuses.

L’INRER a pour objet la réalisation d’analyses, d’études, d’expertises, de conférences, de formations, d’articles, d’ouvrages, d’échanges nationaux et internationaux sur tous les sujets relatifs à aux phénomènes de radicalités.

Les réseaux sociaux sont en passe de devenir la première source d’information. Le terme même d’information en la matière est discutable : des études ont révélé que les utilisateurs ne lisent que le titre des articles, tandis que l’expérience montre qu’ils lisent intégralement les « posts » Facebook de figures qu’ils considèrent, sans plus d’esprit critique mais plutôt de manière sectaire, comme leur délivrant de nouvelles vérités. Le sentiment d’information s’est donc inscrit dans des sphères de militance qui se défient de l’information journalistique et du travail d’expertise, comme ils rejettent la politique. Peu importent les "false facts", peu importent les fausses vérités : l’essentiel est d’être conforté.

Cette propension alarmante à se défier de toute parole d’autorité est entrée en coïncidence avec l’afflux de discours extrémistes qui étaient encore, dix ans plus tôt, relativement confidentiels. En 2007, des sites, blogs, forums ou plateformes vidéo transmettaient déjà les discours conspirationnistes, négationnistes, racistes, antisémites, d’extrême droite, voire islamistes qui constituent pour trop d’adolescents, mais également tant d’adultes, un corpus idéologique forgé, lorsqu’il n’est pas militant, dans l’émotion brûlante de l’actualité.

inrer

L’immense liberté qui avait éclos dans les années 2000 et donné naissance à des échanges raisonnables, des partages érudits, des réflexions citoyennes désintéressées, tend à disparaître au profit de ces nouvelles formes de propagande, parfois relayées par des intellectuels très médiatisés.

Les communicants du groupe État islamique ont su utiliser mieux que quiconque ces outils. Les sites prétendus « de réinformation » leur ont emboîté le pas, suivis par une mouvance nationaliste et identitaire très en pointe également en terme de savoir-communiquer, s'engouffrant dans ce qui s'apparente autant à un « marché de l'angoisse » qu’à un « marché des espérances » politiques surfant sur toutes les paniques morales.

Ces sites propagandistes d’extrêmes droites ou d’extrêmes gauches radicales, ces réseaux identitaires antirépublicains, antiparlementaristes, antisémites, conspirationnistes, ces militances de l’islam politique coercitif ou d’une forme de néofascisme se substituent à la presse numérique, qui supplante elle-même la presse papier et les lectures savantes. Ils se sont organisés aussi en dehors d'internet, tant du côté des intégristes religieux que des extrêmes politiques et sociétaux. Ils diffusent leurs discours sur tout le territoire. Leur violence verbale, toujours plus débridée tant leur existence même dépend de sa surenchère, se nourrit d'informations tronquées et d’analyses biaisées.

Il en résulte un appauvrissement de la culture historique, politique, une sensibilité accrue aux discours extrêmes et à l’embrigadement, susceptibles de menacer le vivre-ensemble républicain.

Ainsi l'INRER entend rendre au travail d’information et de décryptage ses lettres de noblesse non partisanes, de rassembler des professionnels compétents autour de cette ambition.

 

 

Membres de l'INRER

Isabelle KERSIMON

Journaliste, essayiste, fondatrice de l'INRER.

SAM WOLKER

Nos Valeurs

  • Administrators specialising in legal research
  • Administrators - Generalists
  • Auditors
  • Delegations
  • Parliamentary Ushers
  • Cooperation and Management of aid

Des questions ?

  • Vero officia nesciunt per massa sint risus
    Vero officia nesciunt per massa sint risus assumenda sed venenatis aperiam blandit, totam? Ratione minim deserunt blandit harum phasellus, dictum! Aliquet accusamus officiis! Eum rem ac interdum mi odit congue.
  • Perferendis deleniti illo! Vulputate
    Cum quos facilis dolorum. Porttitor magna porta faucibus. Distinctio. Perferendis deleniti illo! Vulputate iste tenetur pariatur recusandae nostra eveniet dolorem quisque odio hic, ligula condimentum, unde. Nibh quibusdam vel aperiam.
  • Commodo feugiat quos iaculis
    Commodo feugiat quos iaculis, facere, hac, feugiat voluptatem lobortis ornare, alias adipiscing! Adipisicing natus, dictumst euismod, minim exercitationem, sociis nonummy aliquam. Adipisci eum nihil dicta interdum maxime minus accusantium diam.

Become a Volunteer

Si vous êtes intéressé par le projet INRER, si vous vous retrouvez dans les valeurs qu’il prône, rejoignez-nous. rejoignez-nous.

Close