Islam(s)/Islamisme(s)

Islam(s)/Islamisme(s)

Islam(s)/Islamisme(s)

La sénatrice Laurence Rossignol a reçu l'INRER au palais du Luxembourg

Cette deuxième Conversation de l'INRER s'est déroulée vendredi 9 novembre 2018 au palais du Luxembourg, à l'invitation de la sénatrice Laurence Rossignol. Autour d'Isabelle Kersimon, Jacqueline Chabbi, Farid Abdelkrim et Nasser Ferradj.

Le mot même d’islam est trop souvent devenu, aujourd’hui, synonyme d’ennemi dans la parole de nombreux intervenants du débat public. Être musulman aujourd’hui, c’est risquer l’opprobre au motif des attentats djihadistes qui ont endeuillé notre pays ces six dernières années, et des revendications antisémites du bourreau d’Ilan Halimi.

L’INRER n’emploie jamais le terme d’islamophobie pour des raisons que j’ai longuement développées depuis 2014. En revanche, il est hors de question de s’aveugler sur une haine antimusulmane bien réelle, celle qui, sur le continent américain, un an avant l’attentat de Pittsburgh, a tué dans une mosquée au Québec.

L’islam et les musulmans sont, eux aussi, pris entre les feux des sollicitations d’islamistes - qu’ils soient tablighs, salafistes ou Frères musulmans -, la destruction meurtrière des djihadistes et les rages discursives destructrices de militants nationalistes xénophobes.

Pour comprendre le monde, il faut en revenir aux faits, mais aussi aux mots.

C’est tout le travail de Jacqueline Chabbi et Farid Abdelkrim, qui déconstruisent efficacement les discours des intégristes et, qui plus est, redonnent à la religion et à la culture musulmanes la profondeur et la richesse que leur dénient ceux qui la rejettent totalement. C’est aussi l’engagement de Nasser Ferradj, qui combat inlassablement les préjugés, d’où qu’ils proviennent, et qu’ils frappent les Juifs ou les musulmans.

Notre présidente a invité Jacqueline Chabbi, Farid Abdelkrim et Nasser Ferradj

Graphisme © Zazie B. Illustrations - http://azizaelkasri.ultra-book.com - 06.60.21.34.18

inrer

Related Articles

Leave a Reply

Close